L’Internet réduit la désinformation au village

Se référant sur les différentes causeries des populations rurales, on se rend compte qu’ils ont aussi envie de connaitre les évènements qui se produisent à travers le monde comme ceux qui vivent en ville, mais par manque de moyen d’information comme la télévision, la radio et l’Internet, la désinformation perpétue dans les localités rurales. Pas de téléviseur dans beaucoup de villages et tous les villages surtout les plus reculés n’ont pas accès aux radios de proximités. Alors, les populations locales s’informent par rumeur qui, d’une oreille à une autre, transforme carrément l’information.

Les villageois, au travail ou en repos, après les différents sujets du village, ne causent que sur ce qui se passe à travers le monde. Les vieux regroupés sur les miradors, les jeunes sous les manguiers, les femmes à la cuisine, s’informent mutuellement sur ce qui se passe ça et là. Chacun contribue en sa manière, mais nous remarquons en général que ces informations n’ont pas de source sûr et c’est pourquoi l’expression ” j’ai entendu que” est plusieurs fois répété lors de ces échanges.  Quelques fois, à cause des désaccords sur certains sujets, les villageois en villes sont tout de suite bipés pour qu’ils appellent afin de donner la vraie version sur tels et tels sujets par téléphone. A les écouter avant de leur dire ce qui passe réellement, on trouve qu’ils sont très loin de la réalité. L’information est totalement déformée.

Un autre point à signaler c’est qu’à cause de la distance, les villages sont en retard par rapport à l’information. Des choses qui ne sont plus d’actualité en ville, le sont au village comme si ça vient de se produire hier. D’un village à un autre, les  informations continuent de bouche à oreille, mais avec de grandes déformations. C’est pourquoi les radios et la télévision ne suffisent pas quand il s’agit des informations de sensibilisation en faveur des villageois. L’information n’atteindra pas toutes les localités et elle sera mal perçue dans les villages qui la reçoivent. Voici une des raisons qui fait que les agents sont envoyés partout à travers le village, en cas de besoin de sensibilisation.

Une des solutions à la désinformation est le port de l’Internet dans les localités rurales. Cela permettra à cette différente partie du monde de partager leurs activités avec le reste du monde et d’avoir les vraies informations des évènements partout où ils se passent à travers le monde. Voici une des grandes préoccupations de village infos pour éradiquer ce grand problème dont souffrent aujourd’hui nos parents au village.

The following two tabs change content below.
Boukary Konaté
Je suis Boukary Konaté de Bamako au Mali.

2 thoughts on “L’Internet réduit la désinformation au village

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi, ou s’il y a quelqu’un parmi eux qui le seul à comprendre le français, peut souvent déformer l’information par simple plaisir. Soit disant un tel est trop curieux ou demande trop et tout dépendra de son humeur du jour ça vraiment pitié.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.