Le jour du mariage, un grand jour dans la vie d’une fille au village

Les filles chantant et dansant dans la chambre conjugale de leur amie, le jour du mariage.

Le jour du mariage est un grand jour dans la vie d’une fille au village. Ce jour s’accompagne de plusieurs actes émotionnels. Chez elle, dans sa famille paternelle, la fille est socialement intégrée. Elle est généralement en compagnie de sa mère dans beaucoup d’activités. Elle intervient pour les petits besoins de son père, de ses oncles, de ses tantes. Elle est au service de ses frères ce libateurs. Elle fait le linge pour eux et leur donne de l’eau à se laver chaque soir. Elle fait tout cela avec plaisir avant de rejoindre son mari dans une autre famille un jour.

La fille, jour et nuit, avant son jour de mariage est à la compagnie de ses semblables entre les mortiers pour piler, au puits pour puiser, au marigot pour le linge, dans la forêt pour chercher des fagots pour sa mère. Pendant les fêtes traditionnels, les mariages, les baptêmes et autres cérémonies au village, elle se trouve toujours avec les autres filles de son groupe d’âge avant son jour de mariage. Les nuits, sur la place publique, au clair de lune, la fille se trouve dans ce groupe. Elles chantent, dansent, causent, se confient des secrets, s’éduquent et se conseillent! Les filles en groupe au village sont très heureuses en ce moment ainsi que les mères qui les voient tout se partager en groupe. Les yeux des mamans suivent leurs filles en ce moment dans chaque geste avance l’esprit fixé sur le grand JEUDI venir, un jeudi qui vient mettre fin à tout cela dans la vie de la fille au village où elle a beaucoup intégré la société. « Chaque fille a son grand jeudi qui arrive » nous dicte toujours les grand-mères.

Ce grand jeudi, le jeudi du mariage dit à la fille que cette vie au village est finie et qu’elle doit aller accompagner son marie dans une autre famille, dans un autre village. Ce grand jour vient donner de nouveaux parents à la fille : les parents de son mari deviennent ses parents.

C’est ainsi que la fille va se préparer à quitter tout dans sa case paternelle pour aller vivre sous un autre toit. Toutes les coutumes du mariage accomplies des fiançailles  à ce jour, la fille quitte la nuit du jeudi pour le toit de son mari.

C’est ainsi que comme nous voyons dans les images, le groupe d’âge de la fille viennent, plusieurs fois dans la journée aux heurs différentes, chanter et danser dans la case où est reçu la nouvelle mariée. Des chants de souvenir, de conseils, d’adoption de bons comportements envers le mari, ses amis et ses parents, accompagnent les bruits mélangés des calebasses qui sautent en l’air.

Au moment où d’autres chantent, d’autres dansent, les vraies amis de la mariée pleurent. Elles pleurent  car non seulement elles souviennent du passé, mais se soucient du sort de la fille dans cette nouvelle société, cette nouvelle vie qu’elle vient découvrir.

Bon ménage !

The following two tabs change content below.
Boukary Konaté
Je suis Boukary Konaté de Bamako au Mali.

One thought on “Le jour du mariage, un grand jour dans la vie d’une fille au village

  1. Bonjour Boukary,

    C’est bien d’avoir des nouvelles de la vie de tous les jours dans les villages. C’est très pratique de suspendre ainsi les vivres pour les mettre à l’abri. Je veux t’encourager à continuer ces articles sur monsieur et madame “tout le monde”. Les photos sont très bien aussi.

    un salut amical de Richard Brandon à La Haye, Pays bas, Europe.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.