Aujourd’hui, avec l’accroissement de la population qui pose plus en plus de problème d’emploi, l’accent doit être mis sur la construction d’usines pour faire face au chômage. Le manque d’activités de gain dans nos villages contribue à développement de l’exode rural et de l’immigration.

On trouve de la mangue presque partout au Mali aujourd’hui. Chacun en consomme au village comme il veut. Les vendeuses de mangues sont partout : au bord des voies publiques, dans les auto-gares, aux arrêts de online casino bus, dans les marchés hebdomadaires… Après les travaux domestiques,  certaines femmes passent de village en village pour vendre des mangues. Au même moment, la vente des mangues constituent l’activité principale de certaines femmes en ville également. Elles vont dans les villages avec les gros camions pour acheter des mangues et venir les vendre en villes.

Malgré cette grande activité de vente autour de la mangue dans le pays, tous les atouts ne sont pas exploités. Il ya tellement de vendeuses de mangues par jour que certaines retournent le soir avec leurs sacs et leurs tasses remplies. Quand toutes les mangues transportées par les vendeuses en villes ne sont pas achetées, elles pourrissent et sont alors jetées dans les ordures. De même, beaucoup de mangues non ramassées pourrissent dans les jardins.

La construction d’une usine de transformation et de séchage de mangues réduirait la perte dans ce domaine et réduirait le chômage.

The following two tabs change content below.
Boukary Konaté
Je suis Boukary Konaté de Bamako au Mali.

1 thought on “Nécessité d'une usine de transformation de mangues au Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *